Les forêts urbaines

Paru le 22 février 2019

 

> Commander cette édition

Editorial

Sabine Wolf 

 

D’une cabane perchée dans un arbre, notre regard balaie le chemin de gravier très fréquenté. Des familles flânent, des joggeurs souffrent un peu, les adeptes de VTT portent des protections et des casques. Plus loin, derrière, on aperçoit le sentier forestier didactique, l’aire de jeux pour les petits, l’espace barbecue pour les plus grands, le sentier sportif, la piste finlandaise, ainsi que la piste de descente VTT et ses sauts.

L’importance de nos forêts urbaines – ou plus précisément des forêts communales proches des villes – ne cesse de croître, à plusieurs égards. Au quotidien, nous bénéficions surtout de services écosystémiques culturels (détente et esthétique notamment). Une gestion des forêts appropriée et un entretien adapté sont essentiels. Pourtant, face aux profonds changements que subissent les forêts en raison du réchauffement climatique, les réponses en la matière manquent. On peut s’attendre à ce qu’un plus grand nombre d’espèces résistantes au climat poussent non seulement dans nos espaces urbains, mais aussi dans les forêts urbaines. Allons-nous interpréter cette évolution comme une (plus-)value culturelle ou comme une perte? Et si elle venait à influencer l’image de la forêt, partirons-nous tout simplement en quête de nouvelles images?

Les services d’approvisionnement et de régulation tels que la biodiversité, l’alimentation, les cycles des matériaux, les capacités de stockage du carbone ou de l’eau, la purification de l’air, deviendront sans doute plus importants que les contibutions culturelles. Nous sommes dépendants de nos forêts, notamment en matière de climat. Celles-ci peuvent nous aider à lutter contre les effets d’îlots de chaleur urbains, les nuits tropicales, la canicule et les records de température comme à l’été 2018. Nos réflexions sur la forêt, en tant que bien digne de protection, sont encore largement insuffisantes. Il est impératif d’y remédier. Le climat a un impact plus local qu’escompté et les questions de stockage ainsi que de l’évaporation constituent les enjeux à venir. C’est dans ce contexte qu’apparaît la notion de «ville-éponge» et, là aussi, on ne saurait surestimer l’importance de la forêt en qualité de régulateur face aux entités urbaines (sur)chauffées. Le bilan radiatif global sur différentes surfaces l’illustre: lorsque le rayonnement solaire frappe une forêt, quelque 40  pourcents de l’énergie sont transformés en évaporation, tandis qu’environ 13  pourcents sont dégagés sous forme de chaleur perceptible. Si les mêmes rayons frappent un toit en bitume, ces parts atteignent respectivement 2  et 34 pourcents. Ces processus physiques simples se produisent sans intervention humaine: nous aurions tort de ne pas en profiter. Nous avons besoin de plus de forêts urbaines ainsi que de toitures végétalisées, car elles permettent d’obtenir un bilan radiatif nettement plus positif (22  pourcents contre 16 pourcents). 

En bref: le thème de la forêt urbaine est brûlant sur le plan politique, mais aussi énergétique. Il n’a, pourtant, été que peu abordé jusqu’ici.

 

 

 

 Sommaire

  • Jan Stadelmann, Daia Stutz: Configuration dynamique et nouvelle esthétique
  • Pierre Fresse, Simon Lefranc, Séraphin Hirtz, Nathalie Mongé:
    Forêts urbaines: identité et nouvelles fonctions
  • Brigitte Nyffenegger, Ruedi Iseli: Physionomie forestière et qualités récréatives
  • Gwenaëlle Charrier: Jardiner la forêt
    >> Artikel
  • Raphael Aeberhard, Rebekka Weidmann: Uster: un aménagement minimal
  • Zélie Schaller: Penser les villes comme des forêts
  • Sophie Boichat-Lora: Construire avec la nature à Casablanca
  • Bianca Baerlocher, Jerylee Wilkes-Allemann, Axel Heinrich, Martin Schlaepfer, Benjamin Guinaudeau, Olivier Robert, Eric Amos:
    Qu’est-ce que l’arboriculture urbaine?
  • Andreas Bernauer: Nature temporaire
  • Martina Voser: Replanter des arbres en milieu résidentiel
  • Andreas Bernasconi: L’entretien
  • Robin Winogrond, Lukas Schweingruber: Espace de détente du Butzenbüel 
    >> Artikel
  • Chrili Car: Greenbelt Guabuliga

anthos-Archiv

In älteren Ausgaben stöbern, samt Bestellmöglichkeit! Hier

Vorschau

Skizze der nächsten Themen, samt Terminen! Hier

Agenda

Trouvaillen - inspirations

App FlowerWalks

Auf 59 Streifzügen in der Schweiz knapp 1100 wild-

wachsende Pflanzenarten und 74 Lebensräume kennen  lernen

Details