Les plantes

Paru le 23 mai 2014

 

> Commander cette édition

 

Editorial

Stéphanie Perrochet

 

Elles sont la quintessence du jardin. Leur beauté extraordinaire a motivé bien des passions du jardinage. Leur diversité émerveille et intrigue et donne envie de redécouvrir sans cesse la minuscule mousse à nos pieds, le séquoia géant près du ciel. Leurs fleurs, leurs feuilles et leurs racines témoignent de l’incroyable inventivité de l’évolution. Les plantes démontrent leur puissance créatrice par une «haute technologie végétale» à toutes les échelles. Elles participent à la complexité et à la capacité de résistance des systèmes écologiques, jusqu’à aujourd’hui inégalés. Les paysages naturels avec leurs associations végétales inspirent le travail des architectes-paysagistes.

La renaissance interprétait nature et art comme deux forces créatrices se faisant face qui s’influençaient de manière dialectique et dont la relation était définie par cette capacité de donner et de prendre. Aujourd’hui encore – et peut être depuis ses débuts au néolithique – le jardin est le lieu où nous entrelaçons nature et culture en une œuvre d’art. De cette liaison est née une riche terminologie architecturale et paysagère de l’utilisation des plantes: allée, contre-allée, bosquet, arboretum, arbre architecturé, fruitier en espalier, haie taillée, -bocagère, -vive ou -champêtre, plate-bande herbacée, assortiment de vivaces, massif de fleurs, prairie, pelouse, gazon, gazon fleuri, tapis de fleurs, carré d’aromatiques, jardin de simples, toiture et façade végétalisée, salle ou cabinet de verdure, chambre verte, charmille, topiaire, pergola, palissade, parterre de broderies … termes qui ne désignent qu’une infime partie des outils de l’art du jardin.

Ce cahier d’anthos présente des jardins actuels conçus avec finesse, il met en lumière des systèmes de plantations développés grâce à une recherche de longue haleine, donne de l’espace à l’histoire et à l’enseignement de l’utilisation des plantes. Il démontre également comment le «matériau très ancien» qu’est la plante peut être mis en œuvre pour les besoins actuels.

 

Deux acteurs importants de l’architecture du paysage en Suisse prennent la parole dans ce cahier. La Fédération Suisse des Architectes-Paysagistes FSAP débute sa série d’interviews «Question de goût» qui aura dorénavant sa place dans la revue. Des personnalités qui ont marqué l’architecture du paysage en Suisse s’expriment dans ces interviews.

De plus, à l’occasion du 50ème anniversaire de l’Union Suisse des Parcs et Promenades USSP, douze pages commémoratives sont insérées. L’USSP profite de son jubilé pour donner un aperçu de son passé, de l’actualité, et de ses projets pour le futur. anthos les félicite!

 

Sommaire

  • Lars Ruge: Une promenade avec Linné
  • Mark Krieger: Trois tendances actuelles de l’utilisation des plantes
  • Natacha Guillaumont: L’aubépine du paysage
  • Ursula Yelin, Stephan Aeschlimann Yelin: Concepts de plantation naturels pour le jardin
  • Axel Heinrich: Assortiments_de_vivaces
  • Elisabeth Jacob: Lorsque la jardinière et l’architecte-paysagiste …
  • Françoise Martinez Monney: Peintures vivantes
  • Nicole Badin: Roses anciennes
  • Hikari Kikuchi, Blaise Bourgeois: Jeu avec les indigènes  >> article
  • Maja Tobler, Olivier Zuber: Le jardin perdu au coeur du Brésil  >> article
  • Claudia Moll: La diversité de plantes comme représentation
  • Jacqueline Osty: Naturellement urbaines
  • Bertil O. Krüsi: Végétalisations en altitude
  • Margrith Göldi Hofbauer: De nouveaux organismes nuisibles marqueront-ils à l’avenir l’image de nos villes?
  • Alexandre Aebi, Nicolas Derungs, Joël Amossé, Gaëtan Morard, Julien Vuilleumier: L’Université de Neuchâtel, au service de la biodiversité urbaine

 

 

anthos-Archiv

In älteren Ausgaben stöbern, samt Bestellmöglichkeit! Hier

Vorschau

Skizze der nächsten Themen, samt Terminen! Hier

Agenda

Trouvaillen - inspirations

App FlowerWalks

Auf 59 Streifzügen in der Schweiz knapp 1100 wild-

wachsende Pflanzenarten und 74 Lebensräume kennen  lernen

Details