Les oasis urbaines

Paru le 10 septembre 2010

Editorial

Sabine Wolf

 

Tout dictionnaire donne une définition du mot oasis. Le Larousse définit l’oasis comme «petite région fertile grâce à la présence d’eau, dans un désert» ou comme «lieu ou situation qui procure du calme». Les racines du mot – issu du grec «óasis» et du latin tardif «oasis» – signifient «lieu fertile» et «lieu habité».

 

Mais qu’entend-on alors par oasis urbaine? Pour qui en estelle une, et quelles sont ses qualités? Doit-elle nécessairement contenir de l’eau? Peut-on concevoir de tels lieux, ou doit-on seulement les découvrir? S’agit-il d’un phénomène d’appropriation, autour d’un lieu particulier qui peut représenter une oasis pour une seule personne, à un moment donné? Le banc sur le chemin du travail, devant lequel nous avons passé – stressé – d’innombrables fois, et dont on perçoit la présence seulement au moment d’être obligé de faire une pause à cause d’une crevaison à vélo? Les mauvaises herbes qui réussissent à percer l’asphalte et qui amènent de la vie dans un lieu stérile? Avons-nous besoin de lignes directrices afin de créer la vraie oasis? Où se nichent les obstacles?

 

Pour Martin Kessel, chaque être humain a besoin d’un peu de désert – afin de pouvoir vivre le bonheur de l’oasis. Pour l’oasis urbaine, ceci voudrait dire que la combinaison de végétation et de béton, d’ouverture et de fermeture, sera essentielle pour sa phénomologie. Il existe un intérieur et un extérieur qui diffèrent entre eux. Un jeu de contrastes et de points d’attractions, du lieu et de son ambiance. L’oasis urbaine offre exactement ce dont l’endroit manque, elle est lieu de recueillement et de contemplation dans un environnement turbulent, lieu de rencontre et de vie sociale là où règnent d’isolement et monotonie. Et toujours, elle est un lieu spécial. Pour une personne ou pour tout le monde.

 

Le cahier d’anthos 3/2010 s’approche de cette thématique par le biais d’un éventail de possibilités: des projets réalisés et des idées d’aménagement, des lignes directrices pour l’aménagement et la conception, des oasis pour la faune et la flore, des oasis improvisées et des petites interventions dans le monde quotidien qui changent un lieu et en font quelque chose d’autre – une oasis urbaine.

 

Articles dans ce cahier

  • Petites évasions > Article
  • Swim City – un concept pour les plans d’eau
  • Ville oasis – oasis urbaine
  • Métamorphose d’une oasis
  • Nouveaux espaces urbains pour Zurich
  • Jongler avec les conflits d’intérêt
  • Graffiti floraux > Article
  • Piazza Castello
  • Sculpturalement vivant
  • Repli en ville
  • 600 espèces animales en ville de Zurich
  • Tapis d’eau
  • Espace avec perspective
  • Un parc de château pour Harburg

anthos-Archiv

In älteren Ausgaben stöbern, samt Bestellmöglichkeit! Hier

Vorschau

Skizze der nächsten Themen, samt Terminen! Hier

Agenda

Trouvaillen - inspirations

App FlowerWalks

Auf 59 Streifzügen in der Schweiz knapp 1100 wild-

wachsende Pflanzenarten und 74 Lebensräume kennen  lernen

Details