Pôles de développement

Paru le 22 novembre 2007

Editorial

Bernd Schubert

 

La transformation de la société industrielle en une société de service au cours de ces dernières décennies a déclenché d’importants changements dans les villes européennes. Des zones industrielles et artisanales près des centres villes, mais aussi des zones militaires, portuaires, et d’autres encore à usage spécifique, ont perdu leur fonction originelle et sont dorénavant à disposition pour de nouveaux usages. Elles offrent un énorme potentiel de développement et d’aménagement, et par-là l’opportunité d’une véritable renaissance urbaine.

 

Comment les villes s’approprient-elles ces occasions? Sont-elles capables de profiter de ces chances et de renforcer les intérêts publics dans ces processus dominés par le pouvoir des finances et de l’immobilier – dans un environnement néolibéral potentiellement hostile à la planification? Construiton enfin ce dont on a besoin sur le long terme – et de quelle qualité?

 

L’utilité des instruments classiques – le plan directeur et le plan d’affectation – reste indiscutable; ils posent le cadre indispensable à une planification contemporaine. Mais sous les conditions actuelles du droit de la propriété du sol, ils ne peuvent plus guider à eux seuls le développement de nos villes. De nouvelles stratégies sont nécessaires. Les politiciens de nos villes s’en sont rendus compte et ont complété en conséquence les instruments de planification à leur disposition. Aujourd’hui, le développement des villes se négocie. Les mots clés sont alors: planification coopérative avec la participation de tous les acteurs; contrats et concepts négociés entre l’administration et les propriétaires du sol visant à sauvegarder les espaces ouverts publics et à permettre une participation matérielle et financière des particuliers à la réalisation de ces espaces; transfert obligatoire de pourcentages d’espace vert d’une parcelle à une autre, etc. Les plans spéciaux (ou plans de quartier) jouent ici un rôle central pour permettre le développement de nouvelles qualités urbaines qui dépassent les prescriptions des plans d’affectation habituels.

 

A côté des villes comme Zurich, où des rendements immobiliers à la hausse sont à l’ordre du jour et où la densification du tissu urbain a tendance à s’intensifier, il existe des régions où le nombre de places de travail et la population sont en régression, comme à Dessau: dans de telles conditions, les solutions recherchées sont complètements différentes.

 

Dans ce cahier d’anthos, des contributions donnant une vue d’ensemble et des exemples de planification de petites et grandes villes démontrent un faisceau de stratégies et de projets pour sauvegarder et développer les espaces ouverts publics et pour les intégrer dans les processus de développement de nos villes.

 

Articles dans ce cahier

  • Débat sur le développement urbain
  • L’espace public dans les pôles de développement > Article
  • Le développement de l’Ouest lausannois
  • Bussigny Ouest: un nouvel espace à vivre
  • Espaces extérieurs dans l’enceinte de la «HafenCity»
  • Schlieren: développer et ordonner l’agglomération > Article
  • Rouge signal!
  • Histoire de la ville et futur de l’industrie pharmaceutique
  • CentralPark Bâle
  • Aménagement du centre de Kloten
  • Densification de la zone bâtie au Zurichberg: vivre dans un parc
  • Le développement urbanistique face à la déconstruction

anthos-Archiv

In älteren Ausgaben stöbern, samt Bestellmöglichkeit! Hier

Vorschau

Skizze der nächsten Themen, samt Terminen! Hier

Agenda

Trouvaillen - inspirations

App FlowerWalks

Auf 59 Streifzügen in der Schweiz knapp 1100 wild-

wachsende Pflanzenarten und 74 Lebensräume kennen  lernen

Details